Daily the latest News in flag wave deflag wave ukflag wave frflag wave br

Samstag, 15 Februar 2020 05:33

Résultats Financiers 2019 : Le Groupe Renault atteint ses objectifs révisés

geschrieben von Projekt-Renault
Artikel bewerten
(0 Stimmen)

En dépit d’un contexte perturbé, le Groupe Renault a atteint ses objectifs, revus en octobre, avec une marge opérationnelle du Groupe de 4,8 % et un free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif.

  • Volumes de ventes à 3,8 millions de véhicules, en baisse de -3,4 %.

  • Chiffre d’affaires du Groupe en repli de -3,3 % à 55 537 millions d’euros. A taux de change comparables[1], le chiffre d’affaires aurait été en baisse de -2,7 %.

  • Marge opérationnelle du Groupe à 2 662 millions d’euros (4,8 % du chiffre d’affaires) en repli de -950 millions d’euros par rapport à 2018.

  • Résultat d’exploitation du Groupe à 2 105 millions d’euros contre 2 987 millions d’euros.

  • Résultat net à 19 millions d’euros contre 3 451 millions d’euros. Au-delà du repli du résultat d’exploitation, cette baisse s’explique principalement par la moindre contribution des entreprises associées, en baisse de -1 730 millions d’euros, et d’une charge d’impôts différés en France pour -753 millions d’euros.

  • Free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif à 153 millions d’euros.

Le Groupe Renault, malgré une année perturbée, a pu réaliser, des résultats conformes à sa guidance révisée. Je tiens à remercier tous les collaborateurs de leurs efforts et de leur engagement, qui ont permis cette réalisation. La visibilité pour 2020 reste limitée par la volatilité attendue des marchés, notamment en Europe en raison de la réglementation CAFE et par les possibles impacts du Coronavirus. Toutefois, le renforcement de l’équipe de direction, le renouveau de l’Alliance et le succès des nouveaux modèles me donnent pleinement confiance dans la capacité du Groupe à mener à bien son redressement, a déclaré Clotilde Delbos, Directeur général par intérim de Renault.

Boulogne-Billancourt, le 14 février 2020  

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 55 537 millions d’euros (-3,3 %), dont 3 130 millions d’euros pour AVTOVAZ (+3,0 %). Hors impact des devises, le chiffre d’affaires du Groupe aurait été en baisse de -2,7 %.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors AVTOVAZ s’établit à 49 002 millions d’euros en baisse de -4,2 %.

Cette baisse s’explique par un effet volume négatif de -1,4 point notamment lié au recul des ventes en Argentine, Turquie et Algérie.

Les ventes aux partenaires sont en repli de -3,4 points. Cette variation résulte de la baisse de la production de véhicules pour Nissan et Daimler, du déclin de la demande de moteurs diesel en Europe, de la forte baisse de notre activité CKD[2] en Chine et de son arrêt en Iran.

L’effet de change, négatif de -0,7 point, est lié à la forte dévaluation du Peso argentin et de la Livre turque.

L’effet prix, positif de +1,7 point, provient des efforts pour compenser ces dévaluations et de hausses de prix en Europe notamment liées aux coûts réglementaires. Depuis le 4ème trimestre, cet effet a bénéficié d’une politique de prix plus ambitieuse, notamment en Europe avec Nouvelle Clio.     

La marge opérationnelle du Groupe s’élève à 2 662 millions d’euros et représente 4,8 % du chiffre d’affaires contre 6,3 % en 2018.

La marge opérationnelle de l’Automobile hors AVTOVAZ est en baisse de 920 millions d’euros à 1 284 millions d’euros et atteint 2,6 % du chiffre d’affaires contre 4,3 % en 2018.

Les éléments suivants expliquent cette variation :

  • La baisse de l’activité (volume et ventes à partenaires) a un impact négatif de -582 millions d’euros.
  • L’effet mix/prix/enrichissement est négatif de -587 millions d’euros essentiellement en raison de l’enrichissement (réglementaire et des nouveaux produits) ainsi que de la baisse des ventes diesel en Europe.
  • L’effet Monozukuri est positif de +547 millions d’euros : il bénéficie de la performance des achats et de la hausse du taux de capitalisation de la R&D mais est pénalisé par l’augmentation de la charge d’amortissement.
  • Les matières premières pèsent pour -324 millions d’euros, essentiellement en raison de prix plus élevés des métaux précieux et de l'acier.
  • L’amélioration de +121 millions d’euros des frais généraux provient des efforts de l’entreprise pour limiter ses coûts et d’éléments positifs non récurrents.
  • Les devises ont un impact de +24 millions d’euros, du fait de l’effet positif de la dépréciation de la Livre turque sur les coûts de production qui permet de compenser l’impact négatif du Peso argentin.

La contribution d’AVTOVAZ à la marge opérationnelle s’élève à 155 millions d’euros contre 204 millions d’euros en 2018, après prise en compte d’une baisse d’éléments positifs non récurrents pour environ 70 millions d’euros.

La contribution du Financement des ventes à la marge opérationnelle du Groupe atteint 1 223 millions d’euros contre 1 204 millions d’eurosen 2018. Cette hausse de 1,6 % provient de la progression de l’actif productif moyen reflétant la forte dynamique commerciale de RCI Banque en dépit d’un effet devises négatif de -26 millions d’euros et d’une hausse des pertes des activités de services de mobilité pour également -26 millions d’euros.

Les autres produits et charges d’exploitation s’établissent à -557 millions d’euros (contre -625 millions d’euros en 2018), et proviennent pour près de -240 millions d’euros de charges de restructuration, notamment liées au plan de départs anticipés en France, et pour environ   -300 millions d’euros, de dépréciation d’actifs, notamment en Chine et en Argentine.

Le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 2 105 millions d’euros contre 2 987 millions d’euros en 2018.

Le résultat financier s’élève à -442 millions d’euros, contre -353 millions d’euros en 2018, malgré un coût d’endettement stable. La dégradation provient des autres produits et charges financiers et notamment de moindres dividendes reçus de nos participations non consolidées et de charges diverses. 

La contribution des entreprises associées s’élève à -190 millions d’euros, contre +1 540 millions d’euros en 2018. Nissan contribue positivement à hauteur de +242 millions d’euros tandis que la contribution des autres entreprises associées (-432 millions d’euros) a été fortement pénalisée par la contre-performance de nos joint-ventures chinoises ayant aussi entraîné des dépréciations de valeur.

Les impôts courants et différés représentent une charge de -1 454 millions d’euros dont -753 millions d’euros au titre de l’arrêt de la reconnaissance d’impôts différés actifs sur les déficits fiscaux en France.

Le résultat net s’établit à 19 millions d’euros et le résultat net, part du Groupe, à -141 millions d’euros (-0,52 euros par action contre 12,24 euros par action en 2018).

Le free cash-flow opérationnel de l’Automobile, y compris AVTOVAZ, est positif à hauteur de 153 millions d’euros. Il tient compte d’une forte augmentation des investissements, d’une hausse du dividende de RCI et d’un impact positif de la variation du besoin en fonds de roulement.

L’activité Automobile dispose, au 31 décembre 2019, d’une position de liquidité de +15,8 milliards d’euros et d’une position de trésorerie nette de +1,7 milliard d’euros.

Au 31 décembre 2019, les stocks totaux (y compris le réseau indépendant) représentent 68 jours de vente contre 70 jours à fin décembre 2018.

Un dividende de 1,10 euros par action, comparé à 3,55 euros versés en 2018, sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires. Ce dividende serait détaché le 30 avril 2020 et mis en paiement le 5 mai 2020.

PERSPECTIVES 2020

Le marché automobile mondial devrait être en baisse cette année, avec un repli de l’Europe d’au moins -3 %, de la Russie d’environ -3 % et une hausse du marché brésilien de l’ordre de 5 %.

Dans ce contexte de faible visibilité, notamment liée à la réglementation CAFE en Europe, et d’une forte hausse des amortissements liés aux investissements pour préparer l’avenir, le Groupe Renault vise :

  • un chiffre d’affaires du même ordre qu’en 2019, à taux de change constants[3],
  • une marge opérationnelle du Groupe de 3 % à 4 %,
  • un free cash-flow  opérationnel de l’Automobile positif avant prise en compte des coûts de restructurations.

Cette guidance ne tient pas compte d’éventuels impacts liés à la crise sanitaire du Coronavirus.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU GROUPE RENAULT

En millions d’euros

2019

2018

Variation

 

Chiffre d’affaires Groupe

55 537

57 419

-3,3 %

Marge opérationnelle

En % du chiffre d’affaires

2 662

4,8 %

3 612

6,3 %

-950

-1,5 pt

Autres produits et charges d’exploitation

-557

-625

+68

Résultat d’exploitation

2 105

2 987

-882

Résultat financier

-442

-353

-89

 

 

 

 

Part dans le résultat des Sociétés mises en équivalence

-190

1 540

-1 730

Dont : NISSAN

242

1 509

-1 267

 

 

 

 

Impôts courants et différés

-1 454

-723

-731

Résultat net  

19

3 451

-3 432

Résultat net, part du Groupe

-141

3 302

- 3 443

Free Cash Flow opérationnel de l’Automobile

153

607

-454

 


[1] Afin d'analyser la variation du chiffre d'affaires consolidé à taux de change constants, le Groupe Renault recalcule le chiffre d'affaires de l’exercice en cours en appliquant les taux de change moyens annuels de l'exercice précédent.

[2] CKD : Complete Knock Down – Collection de pièces pour assemblage

[3] Afin d'analyser la variation du chiffre d'affaires consolidé à taux de change constants, le Groupe Renault recalcule le chiffre d'affaires de l’exercice en cours en appliquant les taux de change moyens annuels de l'exercice précédent.

Gelesen 100 mal

Schreibe einen Kommentar